Luminothérapie

Luminothérapie

La luminothérapie est un traitement efficace de première main pour la dépression saisonnière et l’insomnie et un traitement secondaire important pour le traitement de la dépression en général. Cette thérapie consiste à exposer les yeux à une lumière d’intensité et de spectre lumineux spécifique proche de la lumière solaire.

Son usage remonte à la fin du 19ième siècle. Elle a un effet remarquable sur la stimulation du système immunitaire et la lutte contre les infections donna les premières techniques de luminothérapie, récompensées en 1903, par le prix Nobel de médecine décerné à Niels Finsen, un danois. Mais la découverte de la pénicilline ainsi que les campagnes de vaccination massive eurent raison de la luminothérapie et elle finit presque par tomber dans l’oubli. Ce n’est qu’en 1984 que l’utilisation de la luminothérapie en psychiatrie clinique fit sont apparition pour soigner la dépression saisonnière.  C’est seulement en 2005, donc 20 ans après d’indifférence mais confronté à l’évidence de l’efficacité du traitement, que les collèges et associations professionnelles de psychiatries américains reconnaissaient enfin officiellement la luminothérapie comme un traitement efficace, de première ligne, contre la dépression saisonnière et certains troubles du sommeil.

La luminothérapie inhibe la sécrétion de mélatonine, la lumière permet un réveil amélioré et une meilleure vigilance. Elle régule l’horloge biologique et améliore la synchronisation des rythmes biologiques entraînant une meilleure forme et une meilleure énergie vitale.
Elle stimule les régions du cerveau concernées et augmente le niveau de sérotonine qui a un effet antidépresseur et régulateur de l’appétit.

On utilise le spectre lumineux solaire mais sans les infrarouges et les ultraviolets qui sont nuisibles pour la peau et la cornée. L’unité d’éclairement est le lux. La dose recommandée est de 10 000 lux pour une période de 20 à 30 minutes le matin. On utilise une lampe au mercure mais d’autres moyens techniques existent comme la nouvelle technologie par diodes électroluminescentes qui utilise des longueurs d’ondes plus courtes de couleur bleuté. Mais il apparaît que cette technologie utilisée sur le long terme pourrait provoquer la mort cellulaire dans la rétine (apoptose).  Il vaut mieux utiliser les lampes de luminothérapie qui ont prouvé leurs effets et qui sont utilisées depuis plus de 20 ans sans dommage à long terme.

Les indications de la luminothérapie sont :

  1. La dépression saisonnière.
  2. La Dépression non saisonnière.
  3. Travail de nuit ou travail de “pauses”.
  4. Troubles du sommeil et luminothérapie.
  5. Voyage aérien (décalage horaire ou “jetlag”).
  6. Remise à l’heure de l’horloge biologique.
  7. Syndrome de fatigue chronique.
  8. États dépressifs avant et après accouchement.
  9. Syndrome prémenstruel.
  10. Fatigue dans la sclérose en plaques et dans la maladie de Parkinson.
  11. Personnes âgées et démence sénile.
  12. États cognitifs et perturbation des cycles sommeil-éveil dans la maladie d’Alzheimer
  13. Boulimie – anorexie – prise de poids.
  14. Abstinence alcoolique.
  15. Sport.
  16. Personnes actives et en bonne santé.

La luminothérapie est contre-indiquée pour la dégénérescence maculaire liée à l’âge, la rétinopathie, le glaucome et la cataracte.